Le Burkinabè Pitroipa sera-t-il sur le terrain lors de la finale ?

Depuis la défaite du Ghana face aux Etalons, beaucoup de personnes, qui suivent la CAN 2013, se demandent si Jonathan Pitroipa va finalement jouer lors de la finale face au Nigéria, ayant écopé d’un carton rouge injustifié lors de la demi-finale.

Ce fut lors des prolongations, à l’occasion du match de demi-finale de la CAN contre le Ghana, que Pitroipa avait été expulsé du terrain par l’arbitre qui lui a donné son deuxième carton jaune de la rencontre. Ce carton jaune, pour beaucoup de spectateurs et de téléspectateurs, a été totalement injustifié. Ce carton prive le joueur de la première finale de la CAN que les Etalons auront l’honneur de disputer. Du côté de son équipe, les réactions ont été nombreuses.

Selon le sélectionneur, Paul Put, cette décision de l’arbitre était honteuse. Il ironise en disant que le meilleur joueur de cette rencontre était l’arbitre qui avait un niveau élevé. Selon lui, ce dernier n’avait sûrement pas envi de voir les Etalons en finale. Il crie au scandale.

De leurs côté, l’attaquant Bancé et le capitaine des Etalons souhaiteraient que ce deuxième carton donné par l’arbitre tunisien Slim Jdidi ne soit pas prise en compte. Selon eux, la commission, qui doit trancher, devrait regarder la vidéo de l’action en question car le carton rouge n’étais pas du tout mérité. Le milieu de terrain de l’Olympique de Marseille espère que Pitroipa jouera la finale, étant un élément indispensable dans la formation.

En effet, tout est possible d’ici la finale. Dès que les étalons ont été qualifiés, la fédération burkinabè de football a émis des objections concernant le carton rouge de Pitroipa. Le secrétaire général de la CAF, el-Amrani s’est déjà exprimé en ce qui concerne cette situation.

Selon lui, le carton rouge peut être annulé si l’arbitre tunisien mentionne dans son rapport qu’il a fait une erreur, comme ce qui a été fait par le juge Sud-Africain Daniel Benett, qui a arbitré le match opposant le Togo et la Tunisie. Il avait reconnu s’être trompé en donnant un carton jaune à un joueur. Si c’est le cas les responsables se réunissent pour analyser le rapport. Après cela, ils prennent les décisions. Par contre, si l’arbitre ne reconnait aucune erreur dans son rapport, les commissions décideuses ne peuvent pas annuler le carton.

Ainsi, tous dépend du rapport de Slim Jdidi, le Tunisien. C’est vendredi que le public en saura plus.

Pourtant, alors que le verdict est attendu pour vendredi, le président burkinabè, qui est un fan de football, a annoncé, via sa page Facebook que ce carton rouge a été annulé. Cela mène à des interrogations sur d’éventuelles fuites d’information.

En tout cas, l’arbitre Slim Jdidi a déjà fait l’objet d’une suspension par la CAF. En effet, la note qu’il a obtenu lors de cette rencontre ne satisfait pas aux exigences de la CAF, selon Hicham el-Amrani. Après une étude de la commission d’arbitrage, la durée de la suspension sera fixée.

joomlajoomla templates 3
2019  Geodomaines - Enrico Anouna